Centre de Phlébologie Medecine Vasculaire - Dr HATCHUEL Pierre
Prise en charge de la Dysfonction Erectile.
 
La Dysfonction Erectile (troubles de l'érection, impuissance) est une maladie multifactorielle, dont les causes peuvent être vasculaire, endocrinienne, neurologique ou psychogène.
Néanmoins, après 40-45 ans, la plupart des dysfonctions érectiles sont d'origine ou ont une origine dominante vasculaire, notamment chez le patient qui a des facteurs de risque cardio-vasculaire (tabagisme, hypertension artérielle, hypercholestérolémie, diabète, obésité).
Il s'agit d'une affection fréquente  touchant plus de 20% des hommes après 60 ans et plus de 50% après 70 ans.
On admet qu'une dysfonction érectile reflète la santé globale et notamment cardio-vasculaire d'un patient. Sa découverte doit donc être à l'origine d'un examen médical (cardio-vasculaire, génito-urinaire, endocrinien) et d'un bilan qui sont assez bien codifiés en 2010.
 
Pharmaco-Echo-Doppler Pénien.
 
L'examen consiste à examiner les artères de la verge (artères caverneuses) et les artères qui alimentent celles-ci (aorte, artère iliaques). Il nécessite dans la plupart des cas une injection dans la verge (injection intra-caverneuse) d'un médicament (prostagladine E1 : EDEX ou CAVERJECT) pour dilater les artères de verge, permettant d'enregistrer les flux sanguins.
Cette injection N'EST PAS DOULOUREUSE.
Le pharmaco-écho-Doppler pénien a pour objectif de dire si la dysfonction érectile, qui est le plus souvent multi-factorielle, a une origine vasculaire. Cette cause vasculaire peut être liée à la fois à un problème d'obstruction des artères qui alimente la verge et/ou à une baisse de la réactivité des artères caverneuses.
Le Pharmaco-écho-Doppler pénien a également une utilité dans le dépistage d'autres maladies cardio-vasculaires (artères du coeur CORONAIRES, du cerveau CAROTIDES, des membres inférieurs). On sait qu'en cas de résultat anormal, la fréquence des atteintes de ces autres artères est plus importante.
Le but de l'examen n'est pas d'obtenir une érection. Après l'examen, le patient ne doit donc pas être en érection complète. Dans le cas contraire, ce qui arrive rarement (1%) , l'érection ne doit pas durer. Une information écrite est donc donnée systématiquement sur la conduite à tenir dans ce cas, ainsi que le numéro de téléphnose portable du médecin.
NB : EDEX et CAVERJECT sont prescris en fin de séance si le patient ne vient pas avec le produit. Ils ne sont pas remboursés par la Sécurité Sociale, sauf cas particulier. Cout d'environ 25 euros.
Dr BONNIN exclusivement