Centre de Phlébologie Medecine Vasculaire - Dr HATCHUEL Pierre
 
 
VOUS DEVEZ BENEFICIER D'UNE MICRO-SCLEROSE DE VARICOSITES,
INFORMATIONS UTILES...
 
 
Les varicosités sont des capillaires dilatés inesthétiques à la surface de la peau parfois alimentées par des varices plus profondes.Il s'agit de véritables petites varices dermiques,elles sont parfois les témoins précoces d'une prédisposition plus ou moins importante à une  maladie variqueuse sous-jacente. Il s'agit d'une pathologie héréditaire à pénétrance variable (sans doute polygénique). Ce facteur héréditaire ne peut aujourd'hui être traité et la seule prévention consiste à avoir une hygiène de vie veineuse adaptée supprimant les facteurs de risques veineux (excès pondéral et inactivité musculaire étant les plus importants) .Il est également recommandé de traiter au plus tôt les varices et varicosités constituées pour obtenir le meilleur résultat esthétique possible,une surveillance annuelle est ensuite très utile.
Il n'y a pas de corrélation entre l'importance anatomique des varicosités et leur tolérance esthétique.De toutes petites varicosités sont parfois perçues comme un handicap majeur,et à l'inverse de larges plaquards n'entraine pas de demande de soin. La décision de traiter ce préjudice purement esthetique ne dépend donc que du patient(e) ,la necéssité médicale est négligeable et parfois même devant l'extrême finesse de certaines veinules quasi-invisibles,il est techniquement préférable de s'abstenir de toute intervention.Mais le plus souvent la gêne esthetique est réelle et suffisante pour être prise en considération.
Il n'existe qu'une seule méthode, reconnue par tous, qui permettent aujourd'hui de supprimer les varicosités,il s'agit de la MICRO-SCLEROSE qui présente de tels avantages qu'elle reste la méthode royale par sa fiabilité et sa simplicité.Elle seule offre un recul suffisant pour garantir le résultat . Les autres techniques (électro-coagulation,cryothérapie,mésothérapie,etc...etc...)ne donnent aucun résultat satisfaisant et ne jouissent d'aucune considération à ce jour dans les milieux scientifiques spécialisés.
Le principe de la micro-sclérothérapie est fort simple: Il s'agit de faire disparaitre une veinule dilatée donc visible par micro-injection -très superficielle- de produits spécifiques. Cette injection provoque généralement de petites ecchymoses qui se résorberont dans un second temps -en général, 3 semaines -permettant une amélioration esthetique très souvent spectaculaire. Si le principe de ce traitement est fort simple,sa réalisation reste  "artisanale" et exige une bonne connaissance de la technique et de la tactique qui permettra une disparition pratiquement complète des varicosités. La piqûre est à peine sensible car on utilise des seringues munies d'aiguilles très fines, triplement biseautées, le tout dans un  conditionnement parfaitement stérile à usage unique. L'injection en elle-même est très peu douloureuse, le temps où on utilisait des produits agressifs et mal tolérés est révolu.Les sclérosants actuels sont sans effets secondaires ,leur posologie et les protocoles de traitements sont scientifiquement établis pour le meilleur rapport efficacité-tolérance. Parfois, le produit est mélangé à l'aie et c'est sous forme de mousse qu'il est utilisé avec une efficacité et une tolérance remarquable.Il existe une quantité de produit maximale injectable par séance et ainsi en fonction de l' étendue et de l'importance du préjudice quelques séances peuvent s'averer nécessaires. On suivra dans ce cas, un plan de traitement qui necessitera en général un soin toute les semaines ou tous les quinze jours.Le traitement s'effectuera des points de reflux originels jusqu'aux veinules distales les plus petites.Il s'agit d'une méthode parfaitement ambulatoire pratiquée en cabinet qui ne necessite aucune précaution particulière, ni aucun aménagement d'emploi du temps particulier, le patient pouvant poursuivre ses activités professionnelles et sportives.Il devra à la suite du soin porter un petit pansement au niveau de la zone traitée pendant 1 ou 2 heures.Pendant le traitement -qui peut très bien être pratiqué l'été- il sera possible de fréquenter la plage pour s'y baigner et même sêcher au soleil. Mais l'exposition solaire intense,prolongée immobile est contre-indiquée jusqu'à résorbtion complète des ecchymoses.En effet,le rayonnement solaire comporte des infrarouges dont l'effet calorique est vasodilatateur est nuisible à la meilleure cicatrisation possible.
Il peut toutefois,même dans les meilleures mains,exister quatre incidents dont la fréquence est très faible et toujours sans gravité:
-L'apparition d'un petit oedème autour des zônes traitées ( dans 1 cas sur 20 dans ma pratique personnelle). Il n'a aucune gravité, ne necessite aucun traitement et disparait spontanement en un ou deux jours.
-Les pigmentations post-scléroses peuvent se produire (dans 1 cas sur 50 dans ma pratique personnelle). Elles sont,dans la grande majorité des cas, évitées par l'utilisation de doses de sclérosant faibles et par un espacement des séances suffisant.Il existe toutefois des qualités de peau extrèmement fragiles qui constituent indéniablement un risque supplémentaire et nécessitent une attention redoublée...Même dans cette hypothèse défavorable d'un cas sur 50 ,ces pigmentations après sclérose disparaissent spontanement dans 90% des cas dans l'année qui suit les soins.
-Il peut se produire un "lâchage de varicosités" dans les zônes voisines de celles qui ont  été traitées.Cet incident rare (dans 1 cas sur 1000 dans ma pratique personnelle)  se "récupère" généralement par une micro-sclérothérapie ou laser thérapie complémentaire des zônes nouvellement apparues.
-Il peut enfin se produire une petite nécrose dermique. .Elle est exceptionnelle (1 cas sur 10 000 dans ma pratique personnelle !);. Elle est en général très discrète,quelques millimêtres carrés de surface. Elle est dûe à l'entrée en contact du produit sclérosant avec les tissus extra-vasculaires. Elle n'a pas de conséquence et cicatrise toujours dans les trois mois.
Donc, dans la très grande majorité des patientes, soit environ dans plus de 95% des cas, le traitement amène une amélioration esthétique considérable et très souvent une disparition complète de tout préjudice esthétique.
 
Parfois les veinules les plus discrètes peuvent être traitées par une ou deux séances de laser (je la pratique depuis plus de 15 ans) qui va compléter le résultat (cf page laser)
 
Important: le résultat est  définitif sur les veines traitées mais la maladie de la paroi veineuse est génétiquement programmée et le patient n'est pas à l'abri de nouvelles varicosités à venir. Il doit donc se soumettre à des contrôles cliniques réguliers,  en général, une fois par an.          
 
Ces soins à visée esthétique ne sont malheureusement pas remboursés par l'assurance-maladie.                                   
Docteur P.HATCHUEL